LA SOURCE — 4 LUES MINS

Petits changements qui améliorent la santé intestinale

Apprenez à améliorer votre santé intestinale grâce à quelques petits changements !

Dr. Kate Rhéaume
Woman with hands on stomach suffering from pain stock photo

Rien de tel qu’un mal de ventre pour vous mettre mal en point. La flatulence, les ballonnements, la constipation et d’autres symptômes digestifs peuvent saper votre énergie et votre entrain. Les troubles intestinaux se répercutent sur la fonction immunitaire, l’humeur et contribuent même à la mauvaise haleine. Ce blog montre comment vous pouvez améliorer votre santé intestinale naturellement grâce à quelques actions stratégiques.

Tenez un journal alimentaire

C’est étonnant ce qu’on peut apprendre en notant tout ce qu’on mange et comment on se sent pendant quelques jours ou plus. En inscrivant chaque aliment des repas et des collations ainsi que les symptômes digestifs qui s’ensuivent, on peut dégager certaines tendances. Ceci est particulièrement important pour détecter les réactions alimentaires à retardement. Certains symptômes peuvent apparaître seulement un jour après avoir consommé l’aliment qui les provoque. La tenue d’un journal alimentaire vous aidera à découvrir ces liens.

Éliminez les aliments qui posent problème

Certains aliments ont la réputation de perturber la digestion. À ce stade, c‘est presqu’un cliché de conseiller l’élimination du gluten, mais ça peut améliorer radicalement la digestion. Vous avez peut-être entendu dire qu’à moins de souffrir de la maladie cœliaque (intolérance clinique au gluten), votre corps n’a aucun problème avec le gluten. En réalité, les symptômes de la sensibilité au gluten sont très.

La meilleure façon de déterminer si le gluten (ou un autre aliment) contribue à vos ennuis digestifs consiste à cesser complètement de le consommer pendant au moins deux semaines. Voyez comment vous vous sentez pendant cette période d’abstention et surtout, voyez comment vous vous sentez quand vous le réintroduisez dans votre régime.

Bouillon d’os de bœuf bon pour la santé

Mangez des aliments bons pour les intestins

Voici quelques-uns des meilleurs aliments pour la santé intestinale :

Les aliments cuits– On croit souvent à tort que les aliments crus sont plus sains. Cette idée repose sur le fait que les végétaux crus renferment des enzymes qui sont détruites par la cuisson. En effet, les plantes contiennent des enzymes,mais pas des enzymes digestives. Manger cru donne simplement plus de travail à vos intestins.

Un grand nombre d’aliments végétaux (comme le chou frisé) contiennent des fibres difficiles à digérer. La cuisson dégrade ces fibres, ce qui agit comme une prédigestion en quelque sorte. De plus, la cuisson libère des nutriments et facilite l’assimilation des vitamines et des minéraux. Si vous souffrez de troubles digestifs, soyez bon envers vous-même en évitant les crudités et la salade de chou frisé.

Aliments fermentés – La fermentation constitue une autre forme de prédigestion. Elle est l’art ancien qui consiste à favoriser la croissance d’organismes bénéfiques dans les aliments. Le pain au levain, le kéfir, la choucroute et le kimchi sont quelques exemples d’aliments parmi beaucoup d’autres, ayant subi une fermentation. La fermentation relève réellement de l’alchimie nutritionnelle. Elle peut neutraliser les anti-nutriments dans les aliments et réduire ou éliminer des constituants difficiles à digérer, comme le lactose. Par ailleurs, les produits fermentés fournissent habituellement des bactéries bénéfiques, aussi appelées probiotiques.

Bouillon d’os – Peu de choses sont aussi réconfortantes que de boire un vrai bouillon maison à petites gorgées. Un bouillon d’os bien fait est une source de L-glutamine. Cet acide aminé est un carburant préféré des entérocytes, les cellules qui tapissent les intestins. Ces cellules se renouvellent tous les deux ou trois jours. Vous pouvez nourrir vos entérocytes et favoriser la guérison de votre épithélium intestinal en buvant du bouillon d’os riche en glutamine. La L-glutamine existe aussi sous forme de supplément.

Bocal de kimchi

Astuces simples pour la santé intestinale

Maîtrisez votre stress – Si vous n’avez jamais entendu parler de l’axe intestin-cerveau, ce qui suit pourrait bien vous intéresser. Une super autoroute de nerfs et de neurones (cellules du cerveau) relie directement vos intestins à votre cerveau. Vos intestins contiennent littéralement une multitude de neurones. Quand vous subissez un stress, des signaux qui transitent du cerveau aux intestins peuvent perturber la digestion. La gestion du stress aide à neutraliser la réaction « lutte ou fuite » et active l’état « repos et digestion ».

Mâcher vos aliments – Il est facile de sous-estimer l’importance de la mastication. Cependant, elle ne sert pas qu'à fragmenter les aliments. La digestion chimique commence dans la bouche où les enzymes de dégradation des gras et de l’amidon se mettent en branle. Le fait de mâcher prépare le reste du système digestif à ce qui s’en vient. Mâcher soigneusement les aliments contribue à alléger le travail du reste du tube digestif. Quand on mastique longtemps, on mange naturellement plus lentement et le corps a plus de temps pour transformer la nourriture absorbée.

Même si ce chiffre n’a rien de scientifique, on dit souvent qu’il faut mâcher chaque bouchée 30 fois avant de l’avaler. Ça peut sembler beaucoup quand on commence. Si vous avez la réputation de manger « avec un lance-pierre », comptez simplement le nombre de fois que vous mâchez chaque bouchée et essayez d’augmenter ce nombre.

Évitez le SPS – Avez-vous hâte de rentrer chez vous le soir pour pouvoir enfiler un pantalon confortable ? La peau de votre taille est-elle irritée et rouge quand vous vous déshabillez ? Vous pourriez souffrir du SPS, le syndrome du pantalon serré. Oui ça existe ! Des hommes comme des femmes portent des pantalons ou des shorts trop serrés à cause de la mode ou parce qu’ils vivent dans l’ignorance bienheureuse de leur prise de poids graduelle.

Les vêtements trop serrés compriment l’abdomen et font obstacle aux mouvements péristaltiques, ce qui peut entraîner de la flatulence et des ballonnements, et même nuire à la régularité intestinale. Ne pensez pas que votre pantalon vous va simplement parce que vous pouvez en remonter la fermeture éclair. Ne soyez pas victime du SPS.

Essayez un probiotique – Il vous faudra peut-être un certain temps pour vous habituer au goût piquant des aliments fermentés. D’ici là, essayez d’ajouter un probiotique à votre alimentation. Ce petit changement peut avoir un impact important sur la santé de vos intestins. On a constaté que les suppléments probiotiques réduisent les gaz et les ballonnements et qu’ils aident à rétablir la régularité intestinale. Un supplément probiotique bien formulé fournit des espèces de bactéries bénéfiques non présentes dans les aliments.

En matière de probiotiques, il n’existe pas de préparation qui convient à tout le monde. Si vous avez besoin d’aide dans le choix d’un probiotique, consultez ce guide pour trouver le produit qui répond le mieux à vos besoins.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Dr. Kate Rhéaume
Dr. Rhéaume is a graduate of the Canadian College of Naturopathic Medicine.
Références